Purgatoire politique de Larry Fink – WSJ

Quoi qu'il en soit, Larry Fink ne semble pas sortir de la liste des cibles de la gauche politique. Plus tôt cette année, le PDG de BlackRock a promis de vendre des investissements dans le charbon, a menacé de punir les dirigeants d'entreprise qui ne dévoilent pas leurs risques climatiques (et autres risques politiques), et a proclamé que les entreprises publiques devaient servir tous les «intervenants», pas les actionnaires.

S'il pensait que c'était suffisant pour acheter l'absolution pour être riche, il apprenait à la dure. Jeudi, lors de l'assemblée annuelle des actionnaires de BlackRock, les ultras du climat ont mis en scène «des distanciations sociales» …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *