Les offres d'emploi augmentent avec la réouverture de l'économie – AIER

La dernière enquête sur les offres d'emploi et le roulement de la main-d'œuvre du Bureau of Labor Statistics montre que le nombre de postes vacants dans le secteur privé est passé à 5,947 millions en juillet (voir le haut du premier graphique). Le nombre total d'offres d'emploi a augmenté à 6,618 millions. Les ouvertures du secteur privé ont fortement reculé depuis le creux de 4,332 millions en avril au plus fort des verrouillages imposés par le gouvernement. Le taux de créations d'emplois dans le secteur privé, ouvertures divisées par la somme des emplois et des ouvertures, était de 4,8%, contre 4,4% en juin et un minimum de 3,8% en avril (voir haut du premier graphique).

Les industries ayant le plus grand nombre d'ouvertures étaient les services professionnels et aux entreprises (1,20 million), les soins de santé (1,15 million), le commerce de détail (841 000) et les loisirs et l'hôtellerie (760 000). Les taux d'ouvertures les plus élevés concernaient les services professionnels et commerciaux (5,7%), les loisirs et l'hôtellerie (5,7%), les soins de santé (5,5%) et le commerce de détail (5,4%).

À l'inverse, les licenciements dans le secteur privé ont diminué au cours du dernier mois. Les licenciements ont chuté à 1,65 million de 1,91 million le mois précédent. Le taux de licenciements est descendu à 1,4 pour cent contre 1,6 pour cent en juin et est bien en dessous de la poussée de 8,8 pour cent en mars.

Les départs d'employés du secteur privé ont augmenté en juillet, passant à 2,80 millions contre 2,49 millions en juin (voir bas du premier graphique). Le taux de démissions a également augmenté, passant à 2,4% contre 2,1% le mois précédent et bien au-dessus des 1,6% d'avril (voir le bas du premier graphique).

Le rebond des offres d'emploi dans le rapport du Bureau of Labor Statistics est confirmé par les résultats de l'enquête sur les petites entreprises par la Fédération nationale des entreprises indépendantes. Leur enquête la plus récente montre que 33% des répondants à l'enquête ont des postes vacants qu'ils ne peuvent pas combler, contre 30% en juillet et un minimum de 23% en mai (voir le haut du deuxième graphique).

Malgré la contraction massive des emplois survenue en mars et avril, 46% des propriétaires de petites entreprises disent qu'il y a peu ou pas de candidats qualifiés (voir le bas du deuxième graphique). La difficulté de trouver des travailleurs qualifiés a poussé le manque de main-d'œuvre qualifiée au sommet de la liste des problèmes les plus importants pour les propriétaires de petites entreprises (voir le bas du deuxième graphique). La liste comprend la qualité du travail (21 pour cent), les taxes (17 pour cent), les faibles ventes (15 pour cent) et la réglementation gouvernementale (11 pour cent).

Dans l'ensemble, les données relatives au marché du travail brossent un tableau de la reprise après des dégâts massifs. Les demandes initiales de chômage se poursuivent à un niveau très élevé, tout comme le nombre de chômeurs. Un grand nombre de travailleurs sont rappelés, mais le rythme qui ralentit suggère qu'une reprise complète peut prendre beaucoup de temps.

Robert Hughes

Bob Hughes

Robert Hughes a rejoint l'AIER en 2013 après plus de 25 ans en recherche économique et financière à Wall Street. Bob était auparavant responsable de la stratégie d'actions mondiales pour Brown Brothers Harriman, où il a développé une stratégie d'investissement en actions combinant une analyse macro-descendante avec des fondamentaux ascendants.

Avant BBH, Bob était stratège principal en actions pour State Street Global Markets, stratège économique principal chez Prudential Equity Group et économiste principal et analyste des marchés financiers pour Citicorp Investment Services. Bob est titulaire d'une maîtrise en économie de l'Université Fordham et d'une licence en affaires de l'Université Lehigh.

Soyez informé des nouveaux articles de Robert Hughes et AIER.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *