Les dépenses de détail augmentent en août mais le rythme ralentit – AIER

Les ventes au détail et les dépenses de services de restauration ont affiché un autre gain en août, en hausse de 0,6% par rapport au mois précédent. Cependant, le gain était inférieur aux attentes du consensus de 1,0% et fait suite à un gain de 0,9% révisé à la baisse en juillet (à partir d'une estimation initiale d'une augmentation de 1,2%). Le gain d'août était le quatrième consécutif après deux baisses dévastatrices en mars et avril, mais il était le plus lent des quatre hausses (voir le bas du premier graphique). Depuis un an, les ventes au détail ont augmenté de 2,6% (voir le haut du premier graphique).

À l'exclusion des ventes de véhicules automobiles et d'essence, les ventes au détail de base et les services de restauration ont augmenté de 0,7% (en dessous de l'attente consensuelle d'une augmentation de 1,0%) en août après une hausse de 1,1% révisée à la baisse en juillet (par rapport à une estimation initiale d'une augmentation de 1,5%) . À l'instar des ventes au détail totales, la hausse des ventes au détail de base en août a été la quatrième consécutive après deux baisses dévastatrices en mars et avril, mais aussi la plus lente des quatre hausses (voir le bas du premier graphique). Les ventes au détail et les services de restauration de base dépassent de 4,0 pour cent les niveaux d'il y a un an (voir le haut du premier graphique).

Les résultats dans les différentes catégories de détaillants continuent d'être mitigés. Parmi les 13 catégories du rapport sur les ventes au détail, huit sont au-dessus de leur niveau de janvier 2020, tandis que cinq sont en dessous.

Les ventes au détail hors magasin sont restées inchangées en août, mais ont augmenté de 22,4% par rapport à août 2019 et de 22% au-dessus des niveaux de janvier 2020 (voir le deuxième graphique). Les articles de sport, les loisirs, les instruments de musique et les librairies ont connu une baisse de 5,7% en août, le deuxième mois consécutif de baisse après d'énormes gains en mai et juin, mais ils sont toujours en hausse de 11,1% par rapport à il y a un an et de 11% au-dessus de janvier 2020. .

Les ventes des magasins d'alimentation et de boissons ont enregistré une baisse de 1,2% pour le mois, laissant les ventes de 10,6% au-dessus d'août 2019 et de 10% au-dessus de janvier 2020. Les ventes des concessionnaires de matériaux de construction, de matériel et de fournitures de jardinage ont augmenté de 2,0% en août et de 15,4% par rapport à il y a un an et 10% par rapport à janvier, tandis que les ventes des concessionnaires de véhicules automobiles et de pièces ont augmenté de 0,2% pour le dernier mois, laissant des ventes 4,5% supérieures à celles d'il y a un an et 4% supérieures à celles de janvier.

Les magasins de produits de santé et de soins personnels ont enregistré une augmentation de 0,8% en août, mettant les ventes de 5,6% au-dessus d'août 2019 et de 5% au-dessus de janvier, tandis que les magasins de marchandises diverses ont affiché une baisse de 0,4% et n'étaient que de 0,8% au-dessus de l'an dernier et de 1,0% au-dessus des niveaux de janvier 2020. Les ventes des magasins de meubles et d'accessoires de maison ont augmenté de 2,1% en août (3,8% par rapport à l'an dernier et 1% par rapport à janvier).

Les catégories qui sont en dessous de leurs niveaux de janvier 2020 comprennent les magasins de vêtements et d'accessoires (en hausse de 2,9% en août mais en baisse de 20,4% par rapport à il y a un an et de 21% en dessous de janvier 2020), les services de restauration (en hausse de 4,7% en août mais en baisse de 15,4% par rapport à un an) et 17% en dessous de janvier), les stations-service (en hausse de 0,4% pour le mois mais en baisse de 15,4% pour l'année et de 17% depuis janvier). Les magasins d'électronique et d'électroménagers ont progressé de 0,8%, laissant les ventes de 2,4% en dessous de l'an dernier (et 3% en dessous de janvier) et les magasins divers ont chuté de 0,2% avec des ventes inférieures à l'an dernier et inférieures à janvier.

Dans l'ensemble, les ventes au détail ont de nouveau augmenté en août, les mises en quarantaine et les verrouillages ayant été assouplis. Cependant, le gain était inférieur aux attentes et le gain le plus lent au cours des quatre derniers mois. Les entreprises et les consommateurs sortent du coma économique induit par les politiques et, bien que les dépenses de détail globales atteignent un nouveau sommet, les résultats varient considérablement d'un secteur à l'autre. Un retour complet aux conditions prépandémiques pour l'ensemble de l'économie et du marché du travail est probablement dans plusieurs mois, voire plusieurs trimestres. En outre, l'incertitude quant à la progression du virus et aux politiques gouvernementales crée une incertitude accrue et demeure une menace importante pour la reprise.

Robert Hughes

Bob Hughes

Robert Hughes a rejoint l'AIER en 2013 après plus de 25 ans dans la recherche économique et financière à Wall Street. Bob était auparavant responsable de la stratégie d'actions mondiales pour Brown Brothers Harriman, où il a développé une stratégie d'investissement en actions combinant une analyse macro-descendante avec des fondamentaux ascendants.

Avant BBH, Bob était stratège principal en actions pour State Street Global Markets, stratège économique principal chez Prudential Equity Group et économiste principal et analyste des marchés financiers pour Citicorp Investment Services. Bob est titulaire d'une maîtrise en économie de l'Université Fordham et d'une licence en affaires de l'Université Lehigh.

Soyez informé des nouveaux articles de Robert Hughes et AIER.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *