Le capitaine de la marine et le coronavirus

La distance sociale est un luxe que vous n'avez pas à bord d'un porte-avions à propulsion nucléaire. Donc, un mot sur le licenciement, jeudi, d’un officier de la Marine qui est apparu dans les médias pour demander de l’aide pour contenir une épidémie de coronavirus sur son navire, l’USS Theodore Roosevelt.

Beaucoup n'ont pas tardé à féliciter le capitaine Brett Crozier comme un héros qui a pris la défense de son équipage. Sa lettre de quatre pages du 30 mars, qui a été divulguée à la presse cette semaine, a déclaré qu'il lui fallait de toute urgence décharger quelque 4 000 marins déployés en quarantaine à Guam pour arrêter le virus …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *