La performance des actions indiennes cette année sera la pire depuis 2011

BENGALURU – Les actions indiennes ne récupéreront pas les pertes de cette année de sitôt et 2020 marquera la pire performance annuelle en neuf ans en raison des craintes d'un ralentissement profond de l'économie et de l'activité commerciale, selon un sondage Reuters auprès des stratèges du marché.

Plus de 55% des 34 stratèges qui ont répondu à une question distincte ont déclaré que l’indice de référence BSE Sensex reviendrait sur le plus bas de 25 638,90 atteint le 24 mars de cette année. Tous sauf un ont déclaré que cela se produirait fin septembre.

Alors que l'indice a récupéré près de 20% depuis qu'il a atteint un niveau record – un jour avant le début du verrouillage national le 25 mars – il est toujours en baisse d'environ 26% jusqu'à présent cette année.

Et ce malgré les 266 milliards de dollars de relance économique annoncés par le gouvernement et les mesures agressives de liquidité et les baisses de taux d'intérêt de la Reserve Bank of India.

L’indice de l’ESB devrait augmenter de 4,2% à 31 960 à la fin de 2020 par rapport à la clôture de vendredi au-dessus de 30 672, selon les prévisions médianes du dernier sondage. Elle a été prise avant la dernière réunion imprévue de la RBI vendredi, où elle a réduit le taux de mise en pension de 40 points de base à un niveau record de 4,00%.

Si les prévisions du sondage sont correctes, cela laisserait l'indice en baisse de 22,5% pour cette année civile, sa pire performance depuis 2011 et une baisse massive de 43 560 prévue lors du dernier sondage Reuters il y a trois mois.

Alors que l'ESB Sensex devait ensuite grimper à 35 500 d'ici la mi-2021 et à 38 000 d'ici la fin de 2021, il serait encore bien en deçà du record de 42 273,87 atteint le 20 janvier de cette année, avant le premier cas de coronavirus. signalé en Inde.

«Les actions indiennes semblent désormais assez attrayantes par rapport aux autres actions des marchés émergents. Mais une contraction économique probable cette année et une lente reprise au-delà de cela signifie que les gains potentiels (en actions) seront limités », a déclaré Shilan Shah, économiste senior en Inde chez Capital Economics.

Plus de 85% des stratèges – 29 sur 34 – qui ont répondu à une question supplémentaire ont déclaré que le contexte macroéconomique actuel et le chômage plus élevé constituaient un risque «élevé» ou «très élevé» pour leurs perspectives pour les trois prochains mois.

Plus de 60% – soit 18 des 29 répondants – ont déclaré que la performance des bénéfices des entreprises atteindrait un creux au cours du trimestre ou du prochain.

«Nous pensons que l'indice peut revoir les creux de la saison de résultats du trimestre en cours entre juin et août. Le verrouillage va avoir un impact sévère sur les résultats et la reprise sera très progressive à partir de là », a déclaré Jyoti Roy, stratège actions chez Angel Broking.

(Autres histoires du package de sondage Reuters Q2 sur les marchés boursiers mondiaux 🙂

(Reportage par Indradip Ghosh; sondage de Shaloo Shrivastava, Richa Rebello et Khushboo Mittal Montage par Ross Finley et Susan Fenton)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *