La minéralisation cuivre-or se développe à Kharmagtai

TORONTO, 7 décembre 2020 (GLOBE NEWSWIRE) – Xanadu Mines Ltd (ASX: XAM|TSX: XAM) (Xanadu ou laEntreprise) a le plaisir d’annoncer une expansion importante de la minéralisation du projet de cuivre et d’or Kharmagtai de la société, situé dans le sud de Gobi, en Mongolie. Kharmagtai est un projet de cuivre et d'or émergent, dans le très prometteur désert du sud de Gobi, qui, selon la société, a le potentiel de devenir un projet de cuivre riche en or et d'envergure mondiale.

Points forts

  • Le programme de la phase 1 a complété 17 000 mètres sur un plan de 23 000 mètres, ce qui a entraîné une expansion significative du système minéralisé à Kharmagtai, avec ~ 9 800 mètres d'analyses toujours en cours.
  • Comprend le forage au prospect Zaraa qui a recoupé de vastes zones de minéralisation anomale de cuivre et d'or, plus de doubler la taille de la zone cible immédiate.
  • Comprend également le forage à Stockwork Hill qui a identifié une répétition structurelle potentielle de la minéralisation sous la ressource minérale actuellement définie.
  • Le forage de découverte à proximité de la zone cible de Pechko a également identifié un système de brèches tourmaline à grande échelle potentiellement minéralisé.
  • On estime actuellement que la ressource minérale de Kharmagtai contient 1,9 million de tonnes de cuivre et 4,3 millions d'onces d'or (comme annoncé à ASX le 31 octobre 2018). Une estimation mise à jour des ressources minérales est prévue au premier semestre CY2021. Une «étude des options minières» mise à jour est également prévue.
  • Augmentation du flux de nouvelles à partir des résultats de forage de la phase 1 attendus jusqu'au T1 CY21 pour soutenir une mise à jour des ressources prévue.

Le PDG de Xanadu, le Dr Andrew Stewart, a déclaré
« Kharmagtai est un émergent,globalement significatif,système de cuivre porphyrique riche en or. Ilcontient de grandes zones de minerai à teneur relativement plus élevéesation qui peut représenter des opportunités pour débloquer une valeur réelle. Notre stratégie d'exploration reste axée sur la définition de ces zones à plus haute teneur tout en développant la ressource minérale grâce à des extensions de gisements connus tels que Stockwork Hill et à la découverte de nouveaux gisements tels que Zaraa et potentiellement Pechko.« 

Exécution– Phase 1 en cours

La stratégie d'exploration de Kharmagtai est construite en deux volets, la phase 1 étant conçue pour comprendre l'échelle du système minéralisé grâce à des forages d'extension avec plusieurs grandes étapes à partir de zones connues, en suivant les grandes tendances géologiques et géochimiques. La phase 2 utilisera les résultats de la phase 1 pour concevoir et exécuter un programme de forage plus chirurgical afin de mieux définir les zones à plus haute teneur.

La phase 1 a débuté en août 2020 en tant que programme de forage au diamant d'environ 23 000 mètres. De nouvelles données géophysiques (voir l'annonce ASX / TSX du 15 avril 2020) ont révélé que le système minéral est perturbé par une série de failles post-minérales qui déplacent des zones à plus haute teneur. L'interprétation structurelle qui en a résulté a été intégrée avec succès dans le ciblage de la phase 1 (Figures 1 à 3). Les objectifs spécifiques étaient de faire ce qui suit.

  • Tester les extensions de l'enveloppe minéralisée connue;
  • Trouvez de nouvelles zones internes de haute qualité dans cette enveloppe; et
  • Testez d'autres minéralisations cuivre-or connues et des anomalies géophysiques et géochimiques co-incidentes dans le permis minier de Kharmagtai.

Figure1.KharmagtaiBail minier
Vue en planavecexisting,courantet cibler les zones de forage est disponible à https://www.globenewswire.com/NewsRoom/AttachmentNg/17438e23-a682-45b1-a9f0-10b5428c802b

Figure 2 Section longue du bail minier de Kharmagtai aveczones de forage existantes, actuelles et cibles est disponible sur https://www.globenewswire.com/NewsRoom/AttachmentNg/f0776109-8658-43cd-8349-f220d369c275

Figure3
Longue section à traversCopper Hill, White Hill&Stockwork Hill montrant les zones cibles est disponible sur https://www.globenewswire.com/NewsRoom/AttachmentNg/9f140ce4-80c1-4001-919f-767b2f55f9d2

Depuis août 2020, environ 17000 mètres du programme de 23000 mètres de la phase 1 ont été forés (Tableau 1).

Tableau 1.État du programme d'exploration de la phase 1

Perspective Objectif La phase 1
Mètres
Prévu
Mètres forés à
Date
(au 3 déc.2020)
Analyses
Revenu
Analyses
En attente
Stockwork Hill,
Copper Hill et
White Hill
Extensions Step Out 8 000 m 4 876 m 1 651 m 3 225 m
Prospect Zaraa Sortez les extensions, trouvez de nouvelles zones de haute qualité, testez en profondeur 8 000 m 6 468 m 2 918 m 4,475 m
Cibles de Pechko et Camarillo Identifier de nouvelles zones à haute teneur 3 118 m 3 118 m 2 234 m 794 m
Autres cibles de Kharmagtai Identifier de nouvelles zones à haute teneur 3 989 m 2.542m 1 211 m 1 330 m
Total Phase 1 23 000 m 17 004 m 8 014 m 9 824 m


Stockwork Hill

Quatre trous de forage au diamant ont été forés à Stockwork Hill totalisant 4 100 m. Trois sondages ont ciblé le long de la direction de la zone de bornite à plus haute teneur. Ces sondages ont rencontré plusieurs structures à faible angle qui ont compensé la minéralisation et ont identifié le décalage potentiel vers la zone Stockwork nord en profondeur. Cela suggère que la zone à plus haute teneur a été déplacée sous White Hill. Les modèles géologiques sont mis à jour pour intégrer ces résultats. Les dosages pour deux trous ont été retournés (Tables
2et3) et des analyses pour les trous restants sont attendues. Une fois ces résultats renvoyés, les modèles finaux seront élaborés et des forages supplémentaires seront planifiés.

ZaraaPerspective

Des forages récents dans le prospect de Zaraa ont été conçus pour tester les dimensions et les extensions de la grande enveloppe minéralisée ainsi que des zones internes à haute teneur. Cette zone minéralisée n'est actuellement pas incluse dans l'estimation des ressources minérales de Kharmagtai et a le potentiel d'ajouter une valeur significative au projet.

Le programme de forage actuel a fait des progrès importants dans la réalisation de ces objectifs, avec cinq sondages complétés. La minéralisation de Zaraa a été étendue de 200 m au sud, 200 m au nord et 150 m à l'ouest. Une nouvelle modélisation de ces résultats montre que Zaraa mesure désormais 700 m de long, 300 m de large et 650 m de profondeur et reste ouverte en direction latérale et en profondeur (Figure4). Cela a pratiquement doublé la taille du système Zaraa. Les résultats du test ont été renvoyés pour KHDDH534, 534a (précédemment rapportés) et des résultats partiels pour KHDDH542 et KHDDH543 (Table2). Des analyses sont en cours pour les trous restants.

Les observations structurelles détaillées faites au cours de ce programme ont fourni un cadre structurel qui indique que des extensions supplémentaires peuvent être trouvées (Figure4). Lorsque ce cadre structurel est superposé avec les données IP 3D existantes, une cible de décalage claire est identifiée. Le forage actuel a identifié deux grandes structures. Le décalage sur ces structures peut être clairement vu dans la géologie et la géochimie et lorsque les données de polarisation induite 3D sont montrées, une cible significative pour étendre Zaraa est observée.

Des forages supplémentaires sont actuellement prévus pour Zaraa et cibleront l'anomalie de chargeabilité IP compensée de la figure 4 pour confirmer l'emplacement de la grande zone de compensation de la minéralisation interprétée.

Figure4leRégion de Zaraa montrant Zaraa, Sandstorm, Zephyr et Golden Eagle est disponible sur https://www.globenewswire.com/NewsRoom/AttachmentNg/ab514b3c-3bc8-43b3-a90a-04f481eeec27

DécouverteForage

Pechko

Quatre trous de forage au diamant ont été forés à Pechko pour un total de 1 900 m de forage. Le sondage KHDDH537 a été percé d'un collier ciblant une cible géochimique de surface et géophysique souterraine et a rencontré plus de 225 m de brèche de tourmaline contenant des sulfures. Un trou de recul de 150 m KHDDH538 a été foré pour tester le cuivre de qualité supérieure sous KHDDH537 et a montré une zonation d'augmentation de la plongée du cuivre vers le bas. Un trou de ciseaux a été foré (KHDDH540) pour tester la continuité en profondeur de la minéralisation. Des dosages partiels ont été renvoyés pour KHDDH537 et KHDDH538 (Tables
2et3), les analyses restantes sont attendues. Ces résultats seront combinés et assemblés et des modèles géologiques créés pour orienter vers un éventuel noyau à plus haute teneur du système de brèches de tourmaline.

Camarillo

Deux trous de forage au diamant totalisant 1 700 m ont été réalisés à Camarillo visant un nouveau centre de porphyre. Le trou de forage KHDDH539 a rencontré plus de 200 m de veines de style porphyre vers l'extrémité du trou et représente un quasi-échec d'un système de porphyre. Les résultats du test ont été renvoyés pour KHDDH539 (Tables
2et3) et des analyses sont en cours pour le deuxième trou de forage KHDDH546.

Copper Hill

Deux trous de forage au diamant totalisant 770 m ont été réalisés à Copper Hill, visant des extensions de compensation. Les deux trous ont rencontré des veines de porphyre mais seulement une faible minéralisation. Des analyses sont en cours pour les deux trous.

Objectif 10

Deux trous de forage au diamant totalisant 800 m ont été réalisés à la cible 10 ciblant un élément magnétique de style Copper Hill associé à une anomalie de surface du cuivre et de l'or. Les deux trous ont rencontré des veines de porphyre mais seulement une faible minéralisation. Des tests ont été renvoyés pour KHDDH533 et sont en attente pour KHDDH548 (Tables
2et3).

Modélisation géologique

Les résultats de forage sont continuellement utilisés pour mettre à jour le modèle de coupure d'eCu> 0,2 g / t. Cela indique qu'il existe deux grands groupes de minéralisation, l'un (à l'ouest) entourant Stockwork Hill, White Hill et Copper HiIl et l'autre (à l'est) entourant Zaraa, Sandstorm, Zephyr et Golden Eagle (Figure 1). La grappe ouest présente une minéralisation de cuivre-or de plus de 2 000 m de longueur nord-sud, 2 000 m de largeur et plus de 800 m verticalement. Le cluster Est présente une minéralisation de cuivre-or de plus de 1000 m de longueur nord-sud, de 1000 m de large et de plus de 800 m verticalement Le forage continue d'étendre l'empreinte de Kharmagtai et reste ouvert au nord-ouest, au sud et en profondeur et confirme que Kharmagtai se forme être un grand projet de porphyre or-cuivre de niveau un.

Montagne rouge

Deux sondages au diamant ont été commencés à Red Mountain au cours du dernier mois, totalisant 193 m. Le programme a été temporairement suspendu en raison d'un petit groupe de cas de COVID-19 dans une ville voisine. Le forage devrait reprendre au début de janvier 2021.

Flux de nouvelles à venir

La société prévoit de fournir plusieurs mises à jour opérationnelles et de forage au cours des prochaines semaines à la suite de solides progrès dans plusieurs flux de travail à Kharmagtai, notamment les suivants:

  • Résultats de la phase 1 du programme de forage (Q1 CY21)
  • Examen des cibles d'exploration et étude des concepts miniers (Q1 CY21)
  • Mise à jour des ressources (H1 CY21)
  • Résultats de la phase 2 du programme de forage (T1 à T3 CY21)
  • Mise à jour de l'étude de concept et décision de déclenchement (Q4 CY21 à Q1 CY22)

COVID en Mongolie

Le 11 novembre 2020, le gouvernement de la Mongolie a annoncé des mesures pour arrêter la transmission communautaire du COVID-19, à la suite de tests positifs en dehors de la quarantaine à Oulan-Bator. Cela comprend un premier verrouillage à travers le pays, actuellement prévu pour se terminer le 11 décembre 2020.

Le gouvernement de la Mongolie a adopté une approche conservatrice pour gérer le COVID-19, fermant ses frontières au début de l'année, et à ce jour, l'économie mongole est restée largement ouverte. L'action annoncée par le gouvernement s'inscrit dans cette approche conservatrice.

Les installations d'exploitation minière et d'exploration ont pu continuer à fonctionner pendant cette période, mais une réduction temporaire de la capacité du laboratoire d'analyse à Oulan-Bator retardera probablement les résultats de forage et le flux d'informations. L'opération de Kharmagtai poursuit ses activités d'exploration en exploitant actuellement deux plates-formes de forage au diamant. Le programme d'exploration de Red Mountain devrait débuter au cours du trimestre de janvier.

Assemblée générale extraordinaire

Xanadu a prévu une assemblée générale extraordinaire (EGM) le 23 décembre 2020 pour demander l'approbation des actionnaires pour ajouter une condition d'acquisition du prix de l'action aux attributions d'options pour les administrateurs exécutifs. Veuillez vous reporter à l'avis de convocation disponible sur le site Web de Xanadu. Ces conditions d'acquisition du prix des actions s'appliqueront également aux membres de la haute direction en vertu du régime d'options d'achat d'actions des employés. Xanadu reconnaît le moment de cette AGE juste avant les vacances et encourage tous les actionnaires à voter par procuration avant l'assemblée.

À propos des mines de Xanadu

Xanadu est une société d'exploration cotée à l'ASX et à la TSX qui découvre et définit des actifs de porphyre cuivre-or d'importance mondiale en Mongolie. Nous donnons aux investisseurs une exposition aux découvertes de cuivre-or à grande échelle et à la croissance des stocks à faible coût, et nous créons des événements de liquidité pour les actionnaires aux points de valeur maximale du cycle de vie de l'exploitation minière. Xanadu maintient un portefeuille de projets d'exploration et demeure l'un des rares explorateurs juniors de l'ASX ou de la TSX à contrôler un gisement de cuivre-or émergent de niveau 1 dans notre projet phare Kharmagtai. Pour plus d'informations sur Xanadu, visitez: www.xanadumines.com.

Andrew Stewart
PDG
Xanadu Mines Ltd
[email protected]
+61 409 819 922

La publication de cette annonce a été autorisée par le conseil d’administration de Xanadu.

UNEannexe1:Résultats de forage

Table2:RécentDétails du trou de forage (préfixe KH = Kharmagtai, préfixe OU = Red Mountain)

ID du trou Perspective est Nord RL Azimut (°) Inc (°) Profondeur (m)
KHDDH541 Pechko 597689 4877039 1267 140 -60 402,7
KHDDH542 Zaraa 594259 4877549 1273 135 -60 1264,2
KHDDH543 Zaraa 594500 4877000 1273 95 -60 771,2
KHDDH544 Stockwork Hill 592368 4877377 1295 0 -70 1182,7
KHDDH545 Pechko 598581 4877446 1265 140 -60 339,7
KHDDH546 Camarillo 596148 4877090 1268 115 -60 454,7
KHDDH547 Zaraa 594604 4877715 1267 150 -65 1156,2
KHDDH548 Objectif 10 594332 4874850 1290 140 -60 303,2
KHDDH549 Zesen Uul 592271 4876331 1311 0 -65 297,1
KHDDH550 Stockwork Hill 592032 4877741 1295 0 -60 414,7
KHDDH551 Stockwork Hill 592830 4877363 1290 0 -70 1078,5
KHDDH552 Zesen Uul 592272 4876153 1311 0 -65 477,1
KHDDH553 Zaraa 594395 4877199 1273 130 -67 1093,2
KHDDH554 Zéphyr 595660 4877587 1260 0 -60 343,0
KHDDH555 Zéphyr 595389 4877519 1261 0 -60 420,1
KHDDH556 Zéphyr 595503 4877598 1260 0 -65 513,0
KHDDH557 Zaraa 594174 4877088 1277 130 -67 1000,0
KHDDH558 Zéphyr 595846 4877566 1260 0 -65 600,0
OUDDH098 Bavuu 376100 4938900 1088 0 -75 374,7
OUDDH099 Veine 10 377250 4940400 1088 0 -75 18,0

Table3: Résultats de forage significatifs à Kharmagtai

ID du trou Perspective À partir de (m) À M) Intervalle (m) Au (g / t) Cu (%) CuEq (%) AuEq (g / t)
KHDDH541 Pechko 155 256 101 0,11 0,06 0,12 0,23
et 272 277,7 5,7 0,08 0,06 0,11 0,21
et 288 296 8 0,11 0,06 0,12 0,23
et 318 362 44 0,07 0,11 0,14 0,28
KHDDH542 Zaraa 30 54 24 0,26 0,03 0,16 0,32
comprenant 34 38 4 0,65 0,04 0,37 0,72
et 64 75 11 0,11 0,09 0,14 0,28
et 85 107 22 0,07 0,09 0,12 0,24
et 119 131,2 12.2 0,19 0,09 0,19 0,37
et 161 285,1 124,1 0,09 0,12 0,17 0,33
comprenant 277 285,1 8.1 0,18 0,26 0,35 0,69
et 314,6 327 12,4 0,10 0,11 0,16 0,32
Analyses en attente
KHDDH543 Zaraa 46 50 4 0,24 0,04 0,16 0,32
et 166 170 4 0,09 0,11 0,15 0,30
Analyses en attente
et 427 771,2 344,2 0,09 0,15 0,19 0,37
comprenant 502 539,2 37,2 0,17 0,23 0,32 0,62
comprenant 551 557 6 0,13 0,22 0,29 0,56
comprenant 646 654 8 0,16 0,25 0,33 0,64
KHDDH544 Stockwork Hill 3,7 225 221,3 0,11 0,20 0,26 0,50
comprenant 6 dix 4 0,18 0,30 0,39 0,76
comprenant 68 80 12 0,11 0,22 0,27 0,53
comprenant 96 102 6 0,16 0,27 0,35 0,69
comprenant 112 146 34 0,31 0,41 0,57 1.11
comprenant 112 136 24 0,38 0,48 0,67 1,32
comprenant 126 134 8 0,62 0,70 1,02 1,99
Analyses en attente
KHDDH545 Pechko 67 109 42 0,07 0,08 0,12 0,23
Analyses en attente
KHDDH546 Camarillo Analyses en attente
KHDDH547 Zaraa Analyses en attente
KHDDH548 Objectif 10 Analyses en attente
KHDDH549 Zesen Uul Analyses en attente
KHDDH550 Stockwork Hill Analyses en attente
KHDDH551 Stockwork Hill Analyses en attente
KHDDH552 Zesen Uul Analyses en attente
KHDDH553 Zaraa Analyses en attente
KHDDH554 Zéphyr Analyses en attente
KHDDH555 Zéphyr Analyses en attente
KHDDH556 Zéphyr Analyses en attente
KHDDH557 Zaraa Analyses en attente
KHDDH558 Zéphyr Analyses en attente
OUDDH098 Bavuu Analyses en attente
OUDDH099 Veine 10 Analyses en attente

UNEannexe 2: Sdéclarations et avis de non-responsabilité

MExigences en matière de rapports sur les ressources minérales et les réserves de minerai

L'édition 2012 du Code australasien pour la communication des résultats d'exploration, des ressources minérales et des réserves de minerai (le Code JORC 2012) établit des normes minimales, des recommandations et des lignes directrices pour la communication publique en Australasie des résultats d'exploration, des ressources minérales et des réserves de minerai. Les informations contenues dans cette annonce ont été présentées conformément au code JORC 2012.

CDéclaration de personne compétente

Les informations contenues dans cette annonce qui se rapportent aux résultats d'exploration sont basées sur les informations compilées par le Dr Andrew Stewart, qui est responsable des données d'exploration, des commentaires sur les tailles des cibles d'exploration, l'AQ / CQ et l'interprétation et les informations géologiques. Le Dr Stewart, qui est un employé de Xanadu et est membre de l'Australasian Institute of Geoscientists, possède une expérience suffisante concernant le style de minéralisation et le type de gisement considéré et l'activité qu'il entreprend pour se qualifier en tant que «personne compétente» tel que défini dans l'édition 2012 du Code australasien pour la communication des résultats d'exploration, des ressources minérales et des réserves de minerai et le Instrument national 43-101. Le Dr Stewart consent à l'inclusion dans le rapport des questions fondées sur ces informations sous la forme et le contexte dans lesquels elles apparaissent.

CCalculs équivalents opper

L'équivalent cuivre (eCu) représente la valeur totale du métal pour chaque métal, multipliée par le facteur de conversion, additionnée et exprimée en pourcentage de cuivre équivalent avec un facteur de récupération métallurgique appliqué. Le calcul de l'équivalent cuivre utilisé est basé sur le calcul d'eCu défini par CSA dans la mise à niveau des ressources minérales 2018.

Équivalent cuivre (eCu) les valeurs de grade ont été calculées à l'aide de la formule suivante:

eCu ​​= Cu + Au * 0,62097 * 0,8235,

Où Cu = teneur en cuivre (%); Au = teneur en or (or par tonne (g / t)); 0,62097 = facteur de conversion (or en cuivre); et 0,8235 = récupération relative de l'or en cuivre (82,35%).

La formule de l'équivalent cuivre était basée sur les paramètres suivants (les prix sont en USD): Prix du cuivre = 3,1 $ / lb (ou 6834 $ par tonne ($ / t)); Prix ​​de l'or = 1320 $ l'once ($ / once); Récupération du cuivre = 85%; Récupération d'or = 70%; et Récupération relative de l'or en cuivre = 70% / 85% = 82,35%.

FDéclarations tournées vers l'avenir

Certaines déclarations contenues dans cette annonce, y compris des informations sur la performance financière ou opérationnelle future de Xanadu et de ses projets peuvent également inclure des déclarations qui sont des «  déclarations prospectives '' pouvant inclure, entre autres, des déclarations concernant des objectifs, des estimations et des hypothèses dans le respect des réserves minérales et des ressources minérales et des teneurs et taux de récupération prévus, de la production et des prix, des coûts et des résultats de récupération, des dépenses en capital et sont ou peuvent être fondés sur des hypothèses et des estimations liées aux conditions techniques, économiques, marchandes, politiques, sociales et autres futures . Ces «  déclarations prospectives '' sont nécessairement basées sur un certain nombre d'estimations et d'hypothèses qui, bien que considérées comme raisonnables par Xanadu, sont intrinsèquement soumises à d'importantes incertitudes et contingences techniques, commerciales, économiques, concurrentielles, politiques et sociales et impliquent des risques connus et inconnus. et les incertitudes qui pourraient faire en sorte que les événements ou les résultats réels diffèrent sensiblement des événements ou résultats estimés ou prévus reflétés dans ces déclarations prospectives.

Xanadu décline toute intention ou obligation de mettre à jour publiquement ou de publier toute révision de tout énoncé prospectif, que ce soit à la suite de nouvelles informations, d'événements futurs, de circonstances ou de résultats ou autrement après la date de la présente annonce ou pour refléter la survenance d'événements imprévus. , autre que requis par le Loi de 2001 sur les sociétés (Cth) et les règles de cotation de l'Australian Securities Exchange (ASX) et la Bourse de Toronto (TSX). Les mots « croire », « s'attendre », « anticiper », « indiquer », « envisager », « cibler », « planifier », « avoir l'intention de », « continuer », « budget », « estimer », « peut », «will», «schedule» et des expressions similaires identifient des déclarations prospectives.

Toutes les «déclarations prospectives» faites dans cette annonce sont nuancées par les mises en garde ci-dessus. Les investisseurs sont avertis que les «déclarations prospectives» ne sont pas des garanties de performances futures et, par conséquent, les investisseurs sont avertis de ne pas se fier indûment aux «déclarations prospectives» en raison de l’incertitude inhérente à ces déclarations.

Pour plus d’informations, veuillez visiter le site Web de Xanadu Mines à l’adresse www.xanadumines.com.

Annexe 3: Tableau 1 de Kharmagtai (JORC 2012)

Vous trouverez ci-dessous les sections 1 et 2 du tableau 1 du code JORC, édition 2012 pour le projet Kharmagtai. Données fournies par Xanadu. Ce tableau 1 met à jour la divulgation du tableau 1 du JORC datée du 11 avril 2019.

TABLEAU JORC 1 – SECTION 1TECHNIQUES ET DONNÉES D'ÉCHANTILLONNAGE

Critères Commentaire
Échantillonnage
techniques
  • L'enquête CSAMT à Kharmagtai a été menée par OGC LLC, un entrepreneur externe en géophysique.
  • Le système émetteur utilisé était un émetteur Zonge GGT-30 et un récepteur GDP-32.
  • L'émetteur a été installé à + 10 km pour la grille d'enquête et les stations de réception étaient espacées de 200 m le long de lignes obliques à peu près perpendiculaires à la tendance géologique. Les emplacements et les longueurs des lignes sont visibles dans le texte du document.
  • Le QAQC pertinent a été réalisé pour s'assurer que les mesures donnent un échantillon représentatif pour ce type d'enquête.
  • Des échantillons représentatifs de 2 mètres ont été prélevés sur une demi-carotte de diamant HQ pour analyse.
  • Seuls les résultats des tests de laboratoires de tests reconnus et indépendants ont été utilisés après vérification du QAQC.
  • Le levé IP à Red Mountain a été réalisé par OGC LLC, un entrepreneur externe en géophysique.
  • Le système d'émetteur IP utilisé était un émetteur Zonge GGT-30 et un récepteur GDP-32.
  • Les stations d'émission et de réception étaient espacées de 200 m le long des lignes nord-sud. Les emplacements et les longueurs des lignes sont visibles dans le texte du document.
  • Le QAQC pertinent a été réalisé pour s'assurer que les mesures donnent un échantillon représentatif pour ce type d'enquête.
Forage
techniques
  • Trou de forage au diamant (DDH) le forage a été la principale méthode de forage. Une certaine RC (circulation inversée) est effectuée. Les trous RC sont désignés par le préfixe KHRC. Les trous de forage au diamant sont désignés par le préfixe KHDDH.
Percer
échantillon
récupération
  • Les récupérations des carottes DDH ont été très bonnes, se situant en moyenne entre 95% et 99% pour tous les gisements. Dans les zones localisées de failles et / ou de fractures, les récupérations diminuent; cependant, il s'agit d'un très petit pourcentage de l'ensemble des zones minéralisées.
  • Des mesures de récupération ont été recueillies au cours de tous les programmes DDH et RC. La méthodologie utilisée pour mesurer la récupération est une pratique industrielle standard.
  • L'analyse des résultats de récupération par rapport au grade n'indique aucune tendance significative. Indiquant un biais des notes en raison d'une récupération réduite et / ou de l'humidité des échantillons.
Enregistrement
  • Les échantillons de forage et de tranchée sont enregistrés pour la lithologie, la minéralisation et l'altération et les aspects géotechniques à l'aide d'un système de diagraphie normalisé, y compris l'enregistrement des pourcentages en volume estimés visuellement des principaux minéraux.
  • La carotte de forage a été photographiée après avoir été enregistrée par un géologue.
  • La totalité de l'intervalle foré et creusé a été enregistrée par un géologue.
Sous-échantillonnage
techniques et
La préparation des échantillons
  • DDH Core est coupé en deux avec une scie diamantée, suivant la ligne tracée par le géologue. La scie à roche est régulièrement rincée à l'eau douce.
  • Les intervalles d'échantillonnage sont généralement un intervalle constant de 2 m en fond de trou, à moins qu'ils ne soient subdivisés aux contacts géologiques.
  • La préparation des échantillons de routine et les analyses d'échantillons de DDH ont été effectuées par ALS Mongolia LLC (ALS Mongolie), qui exploite un laboratoire indépendant de préparation d'échantillons et d'analyse à Oulan-Bator.
  • Tous les échantillons ont été préparés pour répondre aux procédures de contrôle de qualité standard comme suit: écrasé à 90% passant 3,54 mm, divisé à 1 kg, pulvérisé à 90% – 95% passant 200 mesh (75 microns) et divisé à 150 g.
  • Matériaux de référence certifiés (CRM), des blancs et des duplicatas de pâte ont été insérés au hasard pour gérer la qualité des données.
  • La taille des échantillons dépasse largement les exigences standard de l'industrie.
Qualité de
données d'analyse
et
laboratoire
des tests
  • Tous les échantillons ont été régulièrement analysés par ALS Mongolia pour l'or
  • Au est déterminé en utilisant une fusion de test de feu de 25 g, cupellée pour obtenir une bille et digérée avec Aqua Regia, suivie d'une spectroscopie d'absorption atomique (AAS) finition, avec une limite de détection inférieure (LDL) de 0,01 ppm.
  • Tous les échantillons ont été soumis à ALS Mongolia pour le colis ME-ICP61 en utilisant une digestion à quatre acides. Lorsque le cuivre est hors plage (> 1% Cu), il est analysé par une deuxième technique analytique (Cu-OG62), qui a une limite supérieure de détection (UDL) de 5% de cuivre.
  • L'assurance de la qualité a été fournie par l'introduction de normes certifiées connues, de blancs et d'échantillons en double sur une base régulière.
  • Les résultats d'analyse en dehors de la plage optimale des méthodes ont été ré-analysés par des méthodes appropriées.
  • Des normes de cuivre et d'or certifiées Ore Research Pty Ltd ont été mises en œuvre dans le cadre des procédures AQ / CQ, ainsi que des ébauches grossières et de pâte à papier et une matrice certifiée conforme aux normes cuivre-or.
  • La surveillance QAQC est un processus actif et continu, lot par lot, par lequel les résultats inacceptables sont réanalysés dès que possible.
Vérification
d'échantillonnage
et
essai
  • Toutes les données d'analyse QA / QC sont vérifiées avant d'être chargées dans la base de données Geobank.
  • Les données sont gérées par les géologues de Xanadu.
  • La base de données et l'interprétation géologique sont gérées collectivement par Xanadu.
Emplacement de
points de données
  • L'émetteur et les récepteurs CSAMT ont été localisés à l'aide d'un GPS portable
  • Les trous de forage au diamant ont été étudiés avec un système de positionnement global différentiel (DGPS) avec une précision de 10 cm.
  • Tous les trous de forage au diamant ont été étudiés en fond de trou pour recueillir l'azimut et l'inclinaison à des profondeurs spécifiques. Deux principaux types de méthodes d'enquête ont été utilisés pendant la durée des programmes de forage, notamment Eastman Kodak et Flexit.
  • Grille UTM WGS84 48N.
  • Le modèle numérique de terrain (DTM) est basé sur des contours de 1 m avec une précision de ± 0,01 m.
Les données
espacement
et
Distribution
  • Les nœuds récepteurs du CSAMT ont été placés à des espacements de 200 m pour permettre une pénétration de profondeur maximale potentielle de 1000 m.
  • Les espacements des trous vont de 50 m d'espacement dans le cœur de la minéralisation à + 500 m d'espacement pour le forage d'exploration. Les espacements des trous peuvent être déterminés à l'aide des sections et des plans de forage fournis
  • Les trous vont de la verticale à une inclinaison de -60 degrés selon l'attitude de la cible et la méthode de forage.
  • L'espacement et la distribution des données sont suffisants pour établir l'anomalie et le ciblage pour les types de cibles porphyriques, tourmalines et épithermiques.
Orientation
de données dans
rapport à
géologique
structure
  • Le forage est effectué dans une grille majoritairement régulière pour permettre une interprétation et un ciblage impartiaux.
  • Les lignes d'échantillonnage pour le levé CSAMT ont été réalisées à peu près perpendiculairement à la tendance géologique brute
Sécurité des échantillons
  • Les échantillons sont expédiés du site via les employés de l'entreprise et les véhicules de l'entreprise sécurisés aux laboratoires.
  • Les échantillons sont signés au laboratoire avec confirmation de réception par courrier électronique.
  • Les échantillons sont ensuite stockés au laboratoire et renvoyés vers un site de stockage verrouillé.
Audits ou examens
  • Les données du CSAMT issues de l'enquête ont été examinées et auditées par Barry de Wet, un consultant externe.
  • Audits internes des techniques d'échantillonnage et de la gestion des données sur une base régulière, pour s'assurer que les meilleures pratiques de l'industrie sont utilisées à tout moment.

TABLEAU JORC 1 – SECTION 2 – RAPPORT DES RÉSULTATS D'EXPLORATION

(Les critères de cette section s'appliquent à toutes les sections suivantes).

Critères Commentaire
Minéral
immeuble
et la terre
mandat
statut
  • Le projet comprend 2 licences d'exploitation minière (MV-17129A Oyut Ulaan et (MV-17387A Kharmagtai):
    • Xanadu détient désormais 90% de Vantage LLC, le propriétaire à 100% du permis minier Oyut Ulaan.
    • Le permis minier de Kharmagtai MV-17387A est détenu à 100% par Oyut Ulaan LLC. Xanadu détient une participation de 85% dans Mongol Metals LLC, qui détient une participation de 90% dans Oyut Ulaan LLC. Les 10% restants dans Oyut Ulaan LLC appartiennent à Quincunx (BVI) Ltd («Quincunx»).
  • La loi mongole sur les minéraux (2006) et la loi foncière mongole (2002) régissent les droits d'exploration, d'exploitation minière et d'utilisation des terres pour le projet.
Exploration
fait par
autre
des soirées
  • L'exploration précédente à Kharmagtai a été menée par Quincunx Ltd, Ivanhoe Mines Ltd et Turquoise Hill Resources Ltd, y compris des forages extensifs, la géochimie de surface, la géophysique et la cartographie.
  • L'exploration précédente à Red Mountain (Oyut Ulaan) a été menée par Ivanhoe Mines.
Géologie
  • La minéralisation est caractérisée comme un porphyre de type cuivre-or.
  • Les gisements de cuivre-or porphyriques sont formés à partir de fluides hydrothermaux magmatiques généralement associés à des stocks intrusifs felsiques qui ont déposé des métaux sous forme de sulfures à la fois dans les roches intrusives et intrusives de l'hôte. Les veines de stockwork de quartz sont généralement associées aux sulfures présents à la fois dans les veinules de quartz et disséminés dans la roche murale. Les gisements de porphyre sont généralement des gisements de grand tonnage allant de faible à haute teneur et sont généralement exploités par des méthodes d'extraction à ciel ouvert ou souterraine en vrac à grande échelle. Les gisements de Kharmagtai sont atypiques en ce qu'ils sont associés à des intrusions intermédiaires de composition de diorite à diorite quartzifère; cependant, les gisements sont importants en termes d'or contenu et des gisements de porphyre riches en or similaires.
Trou de forage
Information
  • Les sondages au diamant sont la principale source de données géologiques et de teneurs pour le projet.
  • Voir les chiffres dans cette annonce ASX / TSX.
Les données
Agrégation
méthodes
  • Les données CSAMT ont été converties en données de ligne 2D à l'aide du logiciel de traitement Zonge CSAMT, puis converties en espace 3D à l'aide d'un processus d'inversion UBC. L'ajustement par inversion était acceptable et l'erreur était généralement faible.
  • Une coupure nominale de 0,1% eCu est utilisée dans les systèmes à dominante cuivre pour l'identification des interceptions potentiellement significatives à des fins de rapport. Les seuils de teneur plus élevée sont de 0,3%, 0,6% et 1% d'eCu.
  • Un seuil nominal de 0,1 g / t eAu est utilisé dans les systèmes à dominance aurifère comme le Golden Eagle pour l'identification des intersections potentiellement importantes à des fins de rapport. Les seuils de teneur plus élevée sont de 0,3 g / t, 0,6 g / t et 1 g / t eAu.
  • La dilution contiguë maximale dans chaque intersection est de 9 m pour 0,1%, 0,3%, 0,6% et 1% d'eCu.
  • La plupart des intersections signalées sont présentées de manière suffisamment détaillée, y compris les maxima et les sous-intervalles, pour permettre au lecteur de faire une évaluation de l'équilibre entre les teneurs élevées et faibles dans l'interception.
  • Les échantillons informatifs ont été composés à des longueurs de deux mètres en respectant les domaines géologiques et ajustés si nécessaire pour s'assurer qu'aucune longueur résiduelle d'échantillon n'a été exclue (meilleur ajustement).

L'équivalent cuivre (eCu) représente la valeur totale du métal pour chaque métal, multipliée par le facteur de conversion, additionnée et exprimée en pourcentage de cuivre équivalent avec un facteur de récupération métallurgique appliqué. Le calcul de l'équivalent cuivre utilisé est basé sur le calcul d'eCu défini par CSA dans la mise à niveau des ressources minérales 2018.

Équivalent cuivre (CuEq ou eCu) grade values were calculated using the following formula:

eCu or CuEq = Cu + Au * 0.62097 * 0.8235,

Gold Equivalent (eAu) grade values were calculated using the following formula:

eAu = Au + Cu / 0.62097 * 0.8235.

Où:

Cu – copper grade (%)

Au – gold grade (g/t)

0.62097 – conversion factor (gold to copper)

0.8235 – relative recovery of gold to copper (82.35%)

The copper equivalent formula was based on the following parameters (prices are in USD):

  • Copper price – 3.1 $/lb (or 6834 $/t)
  • Gold price        – 1320 $/oz
  • Copper recovery – 85%
  • Gold recovery – 70%
  • Relative recovery of gold to copper = 70% / 85% = 82.35%.
Relationship between mineralisation
on widths
and intercept
lengths
  • Mineralised structures are variable in orientation, and therefore drill orientations have been adjusted from place to place in order to allow intersection angles as close as possible to true widths.
  • Exploration results have been reported as an interval with ‘from’ and ‘to’ stated in tables of significant economic intercepts. Tables clearly indicate that true widths will generally be narrower than those reported.
Diagrams
  • See figures in the body of the report.
Balanced
reporting
  • Resources have been reported at a range of cut-off grades, above a minimum suitable for open pit mining, and above a minimum suitable for underground mining.
Autre
substantive
exploration
Les données
  • Extensive work in this area has been done and is reported separately.
Further
Travail
  • The mineralisation is open at depth and along strike.
  • Current estimates are restricted to those expected to be reasonable for open pit mining. Limited drilling below this depth (-300m RLl) shows widths and grades potentially suitable for underground extraction.
  • Exploration on going.

JORC TABLE 1SECTION 3ESTIMATION AND REPORTING OF MINERAL RESOURCES

(Criteria listed in section 1, and where relevant in section 2, also apply to this section.)

Criteria Commentary
Database
integrity
  • The database is a Geobank data base system.
  • Data is logged directly into an Excel spread sheet logging system with drop down field lists.
  • Validation checks are written into the importing program ensures all data is of high quality.
  • Digital assay data is obtained from the Laboratory, QAQC checked and imported
  • Geobank exported to Access and connected directly to the GemcomSurpac Software.
  • Data was validated prior to resource estimation by the reporting of basic statistics for each of the grade fields, including examination of maximum values, and visual checks of drill traces and grades on sections and plans.
Site visits
  • Andrew Vigar of Mining Associates Pty Ltd visited the site from 24 and 25 October 2014.
  • The site visit included a field review of the exploration area, an inspection of core, sample cutting and logging procedures and discussions of geology and mineralisation with exploration geologists.
Geological
interpretation
  • Mineralisation resulted in the formation of comprises quartz-chalcopyrite-pyrite-magnetite stockwork veins and minor breccias.
  • The principle ore minerals of economic interest are chalcopyrite, bornite and gold, which occur primarily as infill within these veins. Gold is intergrown with chalcopyrite and bornite.
  • The ore mineralised zones at Stockwork Hill, White HIll and Copper Hill are associated with a core of quartz veins that were intensely developed in and the quartz diorite intrusive stocks and/or dykes rocks. These vein arrays can be described as stockwork, but the veins have strong developed preferred orientations.
  • Sulphide mineralisation is zoned from a bornite-rich core that zone outwards to chalcopyrite-rich and then outer pyritic haloes, with gold closely associated with bornite.
  • Drilling indicates that the supergene profile has been oxidised to depths up to 60 metres below the surface. The oxide zone comprises fracture controlled copper and iron oxides; however there is no obvious depletion or enrichment of gold in the oxide zone.
Dimensions
  • Stockwork Hill comprises two main mineralised zones, northern and southern stockwork zones (SH-N and SH-S) which are approximately 100 metres apart and hosted in diorite and quartz diorite porphyries.
  • The SH-S is at least 550 metres long, 600 metres deep and contains strong quartz-chalcopyrite-pyrite stockwork veining and associated high grade copper-gold mineralisation. The stockwork zone widens eastward from a 20 to 70 metres wide high-grade zone in the western and central sections to a 200 metres wide medium-grade zone in the eastern most sections. Mineralisation remains open at depth and along strike to the east.
  • The SH-N consists of a broad halo of quartz that is 250 metres long, 150 metres wide long and at least 350 metres deep.
  • WH consists of a broad halo of quartz veins that is 850 metres long, 550 metres wide long and at least 500 metres deep, and forms a pipe like geometry.
  • CH forms a sub vertical body of stockwork approximately 350 × 100 metres by at least 200 metres and plunges to the southeast.
Estimation and
modelling
techniques
  • The estimate Estimation Performed using Ordinary Kriging.
  • Variograms are reasonable along strike.
  • Minimum & Maximum Informing samples is 5 and 20 (1st pass), Second pass is 3 and 20.
  • Copper and Gold Interpreted separately on NS sections and estimated as separate domains.
  • Halo mineralisation defined as 0.12% Cu and 0.12g/t Au Grade.
  • The mineralised domains were manually digitised on cross sections defining mineralisation. Three-dimensional grade shells (wireframes) for each of the metals to be estimated were created from the sectional interpretation. Construction of the grade shells took into account prominent lithological and structural features. For copper, grade shells were constructed for each deposit at a cut-off of 0.12% and 0.3% Cu. For gold, wireframes were constructed at a threshold of 0.12g/t and 0.3 g/t. These grade shells took into account known gross geological controls in addition to broadly adhering to the above mentioned thresholds.
  • Cut off grades applied are copper-equivalent (CuEq) cut off values of 0.3% for appropriate for a large bulk mining open pit and 0.5% for bulk block caving underground.
  • A set of plans and cross-sections that displayed colour coded drill holes were plotted and inspected to ensure the proper assignment of domains to drill holes.
  • The faulting interpreted to have had considerable movement, for this reason, the fault surface was used to define two separate structural domains for grade estimation.
  • Six metre down-hole composites were chosen for statistical analysis and grade estimation of Cu and Au. Compositing was carried out downhole within the defined mineralisation halos. Composite files for individual domains were created by selecting those samples within domain wireframes, using a fix length and 50% minimum composite length.
  • A total of 4,428 measurements for specific gravity are recorded in the database, all of which were determined by the water immersion method. The average density of all samples is 2.74 t/m3. In detail there are some differences in density between different rock types, but since the model does not include geological domains a single pass Inverse Distance (ID2) interpolation was applied.
  • Primary grade interpolation for the two metals was by ordinary kriging of capped 6m composites. A two-pass search approach was used, whereby a cell failing to receive a grade estimate in a previous pass would be resubmitted in a subsequent and larger search pass.
  • The Mineral Resource Estimate meets the requirements of JORC 2012 and has been reported considering geological characteristics, grade and quantity, prospects for eventual economic extraction and location and extents. Mineral Resources are sub-divided, in order of increasing geological confidence, into Inferred, Indicated and Measured categories using relevant copper-equivalent cut-off values.
  • The copper equivalent (eCu) calculation represents the total metal value for each metal, multiplied by the conversion factor, summed and expressed in equivalent copper percentage with a metallurgical recovery factor applied. The copper equivalent calculation used is based off the eCu calculation defined by CSA in the 2018 Mineral Resource Upgrade.
  • Copper equivalent (CuEq ou eCu) grade values were calculated using the following formula:

    eCu or CuEq = Cu + Au * 0.62097 * 0.8235,
    Gold Equivalent (eAu) grade values were calculated using the following formula:
    eAu = Au + Cu / 0.62097 * 0.8235.
    Où:
    Cu – copper grade (%)
    Au – gold grade (g/t)
    0.62097 – conversion factor (gold to copper)
    0.8235 – relative recovery of gold to copper (82.35%)

    The copper equivalent formula was based on the following parameters (prices are in USD):
    Copper price – 3.1 $/lb (or 6834 $/t)
    Gold price – 1320 $/oz
    Copper recovery – 85%
    Gold recovery – 70%
    Relative recovery of gold to copper = 70% / 85% = 82.35%.

Moisture
  • All tonnages are reported on a dry basis.
Cut-off
parameters
  • Cut off grades applied are copper-equivalent (CuEq) cut off values of 0.3% for possible open pit and 0.5% for underground.
Mining
factors or
assumptions
  • No mining factors have been applied to the in-situ grade estimates for mining dilution or loss due to the grade control or mining process.
  • The deposit is amenable to large scale bulk mining.
  • The Mineral Resource is reported above an optimised pit shell. (Lerch Grossman algorithm), mineralisation below the pit shell is reported at a higher cut-off to reflect the increased costs associated with block cave underground mining
Metallurgical
factors or
assumptions
  • No metallurgical factors have been applied to the in-situ grade estimates.
Environmental
factors or assumptions
  • An environmental baseline study was completed in 2003 by Eco Trade Co. Ltd. of Mongolia in cooperation with Sustainability Pty Ltd of Australia. The baseline study report was produced to meet the requirements for screening under the Mongolian Environmental Impact Assessment (EIA) Procedures administered by the Mongolian Ministry for Nature and Environment (MNE).
Bulk density
  • A total of 4,428 measurements for specific gravity are recorded in the database, all of which were determined by the water immersion method.
  • The average density of all samples is approximately 2.74 t/m3. In detail there are some differences in density between different rock types, but since the model does not include geological domain, an ID2 was applied to a density attribute.
  • There is no material impact on global tonnages, but it should be noted that density is a function of both lithology and alteration (where intense magnetite/sulphide is present).
Classification
  • The Mineral Resource classification protocols, for drilling and sampling, sample preparation and analysis, geological logging, database construction, interpolation, and estimation parameters are described in the ASX/TSX Announcement above have been used to classify the 2015 resource.
  • The Mineral Resource statement relates to global estimates of in situ tonnes and grade
  • The Mineral Resource Estimate has been classified in accordance with the JORC Code, 2012 Edition using a qualitative approach. The classifications reflect the competent person’s view of the Kharmagtai Copper Gold Project.
Audits or
reviews
  • Xanadu’s internal review and audit of the Mineral Resource Estimate consisted of data analysis and geological interpretation of individual cross-sections, comparing drill-hole data with the resource estimate block model.
  • Good correlation of geological and grade boundaries was observed
  • 2013 – Mining Associates Ltd. was engaged to conduct an Independent Technical Report to review drilling, sampling techniques, QA/QC and previous Resource estimates. Methods were found to conform to international best practice.
Discussion of
relative
accuracy/
confidence
  • An approach to the resource classification was used which combined both confidence in geological continuity (domain wireframes) and statistical analysis. The level of accuracy and risk is therefore reflected in the allocation of the measured, indicated, and inferred resource categories.
  • Resource categories were constrained by geological understanding, data density and quality, and estimation parameters. It is expected that further work will extend this considerably.
  • Resources estimates have been made on a global basis and relates to in situ grades.
  • Confidence in the Indicated Mineral Resources is sufficient to allow application of Modifying Factors within a technical and economic study. The confidence in Inferred Mineral Resources is not sufficient to allow the results of the application of technical and economic parameters.
  • The deposits are not currently being mined.
  • There is surface evidence of historic artisanal workings.
  • No production data is available.

JORC TABLE 1SECTION4ESTIMATION AND REPORTING OFORE RESERVES

Ore Reserves are not reported so this is not applicable to this announcement.

Primary Logo

Vous pourriez également aimer...