Élection 2020 et «l'invisible»

Le président Trump enlève son masque avant de prendre la parole à la Maison Blanche, le 10 octobre.


Photo:

mandel ngan / Agence France-Presse / Getty Images

La politique américaine prendra inévitablement un tournant métaphysique cette semaine. Derrière les manchettes sur un candidat à la Cour suprême, le report du débat et le scrutin national dans les derniers jours d’une élection présidentielle controversée se cachent des attitudes divergentes sur une force puissante qui ne peut être vue. Appelez cela «l'invisible».

Il y a ceux qui craignent et veulent contrôler l'invisible. D'autres l'acceptent avec optimisme.

Joe Biden aborde la pandémie de coronavirus avec une peur soutenue. Il désire contrôler l'ennemi invisible avec la science. Il s'accroupit dans son sous-sol, avertissant qu'une administration Biden «l'arrêterait» si les scientifiques le recommandaient. Il songe à ordonner à tout le pays de porter des masques faciaux. Il montre la peur face à l'invisible.

Événement de questions-réponses en direct

Opinion WSJ | L'élection de 2020: les derniers jours ou des semaines?
Rejoignez Paul Gigot, Daniel Henninger, Kyle Peterson et Kimberley Strassel de WSJ Opinion pour une discussion en direct et des questions / réponses sur la dernière ligne droite de la course. 21 octobre 2020 à 20 h EDT

Donald Trump adopte une approche différente. Il aborde l'ennemi invisible avec un optimisme soutenu, parle de remèdes miracles et appelle à ouvrir l'économie. Il fait preuve de confiance face à l'invisible.

Ce que les experts considèrent comme un orgueil naïf, les adeptes de M. Trump le voient comme une acceptation fidèle de l'invisible, d'une puissance supérieure à l'œuvre en toutes choses.

M. Biden aborde l'économie avec une attitude de plus de contrôle gouvernemental, ce qui se traduit par sa promesse de plus d'impôts, plus de réglementation, plus de mondialisation.

M. Trump aborde l'économie avec une confiance suprême dans la «main invisible» d'Adam Smith, les forces du marché inobservables qui guident l'offre et la demande vers l'équilibre dans un marché libre.

La foi de la juge Amy Coney Barrett sera examinée cette semaine. Les démocrates considèrent cette foi, et ce qu'elle dit sur son aptitude à la Cour suprême, avec un scepticisme disqualifiant. Les républicains l'abordent avec un enthousiasme qualificatif.

M. Biden et son colistier, le sénateur Kamala Harris, abordent le changement climatique avec un degré de confiance qui va bien au-delà de la science. M. Trump et le vice-président Mike Pence conviennent que le climat est en train de changer, mais soutiennent que ce qui cause le changement est sujet à débat. Les démocrates disent que nous pouvons contrôler ou arrêter le changement climatique. Les républicains disent que c'est discutable. Les partisans de M. Trump sont conscients que la réalité est plus complexe que ce que les politiciens cherchant à contrôler par le gouvernement sont souvent prêts à accepter.

Derrière les gros titres, les débats politiques publics et le bruit des élections, un référendum est organisé sur la mesure dans laquelle l'électorat est hanté par l'invisible. Les sondages nationaux montrent que M. Trump est en train de perdre. Les experts se sont accrochés à ces sondages électoraux, les traitant comme un acte sacré. Mais les sondages ne sont pas convaincants pour les partisans du président en raison de leur ardente croyance en un phénomène invisible – l'électeur Trump, la majorité silencieuse latente.

Le résultat de l'élection de 2016 était inexplicable pour les démocrates. Personne ne l'a vu venir. Cette élection sera à nouveau un référendum sur l'invisible.

M. Scrima a été maire de Waukesha, Wisconsin, 2010-14.

Potomac Watch: Le vice-président Mike Pence présente une formule de campagne efficace: faites remarquer le radicalisme de Biden-Harris et comparez-le à un programme positif de Trump. Images: Getty Images Composite: Mark Kelly

Copyright © 2020 Dow Jones & Company, Inc. Tous droits réservés. 87990cbe856818d5eddac44c7b1cdeb8

Paru dans l'édition imprimée du 13 octobre 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *